Table des matières

Localisation des lieux d'enseignements du Gallo



Carte localisation lieu d'enseignement Légende

Primaire


En primaire, seul le secteur de Maure est concerné. Un professeur des écoles intervient 20 heures par semaine dans 50 classes au maximum, de la maternelle au CM2 ( moins en CE2,CM1, CM2) soit 1300 élèves.
Le collègue travaille sur la durée d'un trimestre parfois deux ou à l'année. Il y a plus de demandes qu'il ne peut en satisfaire. Enfin, depuis 2005 un poste d'animatrice-formatrice a été créé par l'association Dihun Breizh afin de répondre aux besoins du premier degré de l'enseignement catholique.
Près de 3000 enfants de 39 écoles de Haute-Bretagne ont suivi des cours ou ont développé des projets autour du gallo.

Secondaire


Le secondaire représente 15 sites répartis sur l’est du 22 et du 56 et le 35. On peut constater l'absence d'enseignement dans certaines zones telles que Vitré, Fougères, Redon et Rennes ou peu s'en faut, pour ne rien dire de la Loire-Atlantique.
L'horaire hebdomadaire est de une ou deux heure par groupe. Un enseignement par correspondance a été proposé par le CNED en 1991. Il a pris fin en 2001, le nombre d'inscrits étant trop faible.
Le coût de l'inscription a certainement joué un rôle négatif. Il faut signaler l'existence d' un cours pour des élèves d'un lycée privé de Dinan hors structure scolaire et le début d'un enseignement de gallo au lycée privé de Loudéac en 2006.

A la rentrée 2006, le nombre total d’heures était de 46 ce qui représente 1 poste à 18 h. Le reste est assuré en heures postes et heures supplémentaires.
Mûr est un cas à part puisque sous la dénomination gallo, ce sont 6 h de culture bretonne intégrées dans l’emploi du temps des 6è et 5è qui sont dispensées.

Enseignants


Les enseignants en exercice sont au nombre de 7 dans le secondaire public.
Leurs disciplines d'origine sont :

  • l'histoire et la géographie (2),
  • les lettres(1),
  • l'anglais (2),
  • les sciences et vie de la terre (1),
  • les sciences physiques (1)

Ils sont gallésants d'origine. Dans les années 1982 à 1986 une formation théorique a été proposée par le biais d'un cours du CNEC, et de stages sur les notions de langue, dialecte, patois, sur la graphie, les contes.
En 1983-1984, 250 enseignants se sont inscrits à ce cours par correspondance. Un examen d’aptitude à l'enseignement du gallo a été organisé en 1985. Un nouveau plan de formation a été mis place à partir de 1986.
Depuis régulièrement, des stages, groupe de recherche et ateliers dans le cadre de la formation continue ont permis de suivre l'évolution de l'enseignement du gallo, de répondre notamment aux nouvelles exigences de l'épreuve au baccalauréat (corpus de textes, recherche d'une graphie commune, critères d'évaluation.
Mais le temps consacré à la formation continue a été très sérieusement réduit et d'autre part, le primaire ne prend pas part à cette formation.
Cette réduction explique en partie les difficultés à recruter de nouveaux enseignants. C'est pourtant actuellement le seul canal de recrutement.



 
ens/localisation.txt · Dernière modification: 2010-01-31 18:22 par maudet.annie