Le gallo dans l'enseignement supérieur


Enseignement supérieur. Rennes 2


Dans l'enseignement supérieur le gallo trouve aussi sa place. Henriette Walter en 1981 inscrit le gallo dans le département de linguistique générale et dirige le LERG, laboratoire d'études et de recherches gallèses puis y renonce. Mais elle étudie la phonologie du gallo avec ses étudiants jusqu'en 1993.

En 1982 Rennes 2 propose une unité de valeur” langue et civilisation gallèses” au sein du département de celtique pour les étudiants de première année de Deug. Ce cours aura une existence éphémère. En 1985 , « Langue et culture gallèses » sont prises en compte par Christian leray dans une UV inter-culturelle en sciences de l'éducation.

Le département de Lettres


Le retour s'effectuera en 1996 dans le cadre du département de Lettres. Sont concernés les étudiants de 2ème année de Deug. Cette réouverture suit une demande formulée par 1995 par les étudiants de l'association Dazont notamment.
Cette option comporte un enseignement de sociolinguistique, de littérature orale et de langue sans que celui-ci ait pour objectif un apprentissage systématique, ce qui ne correspond que partiellement à la demande de Dazont.
En 2001, ce cours prend fin pour des raisons budgétaires.

Un nouveau cours à l'UFR


A partir de la rentrée 2008 , un nouveau cours de gallo est proposé en option à l'UFR Langues de Rennes2. Il est ouvert à tous les étudiants de première année de licence quelle qu'elle soit. L'horaire est de trois heures hebdomadaires : 1h de sociolinguistique et 2 h d'apprentissage de la langue.

Le gallo bouge


Mais, un pôle de recherche « Ethnotextes, variations et pratiques dialectales » initié en 1993 par Francis Manzano avec le concours de Philippe Blanchet et Christian Leray, reste bien implanté. Il a sa publication, Les Cahiers de sociolinguistique, éditée annuellement par les Presses Universitaires de Rennes.
En 2000, Le Credilif (centre de recherche sur la diversité linguistique de la francophonie) lui a succédé. Celui-ci a intégré l'ERELLIF (équipe de recherche sur la diversité littéraire et linguistique du monde francophone).
Dans cette période, sont publiés des travaux de sociolinguistique (mémoires de maîtrise, DEA puis doctorats) sur la Haute-Bretagne dont l'enquête menée en 2004-2005 sur « les pratiques et représentations de la langue et de la culture régionales en Haute-Bretagne », très importante pour saisir l'état du gallo aujourd'hui.


 
ens/le_gallo_dans_l_enseignement_superieur.txt · Dernière modification: 2010-01-31 18:15 par maudet.annie